retour Aumonerie de l'enseignement public - Services - Diocèse de Cambrai

Temps fort des Aumôneries de l'Enseignement Public à Maubeuge avec Monseigneur Dollmann

La venue du spectacle de Joseph et ses frères à Maubeuge est l’occasion pour les AEP du diocèse de Cambrai de proposer aux jeunes et à leurs parents un “temps fort” de découvertes et de partage juste avant la représentation.

Dès 14hoo, c’est un groupe d’environ 70 jeunes et parents qui se retrouvent dans l’église Saint Pierre Saint Paul de Maubeuge.

La communauté des Palavra Viva nous attend par des chants et chorégraphies pour nous échauffer la voix et le coeur. C’est le Christ qui nous rassemble et qui nous invite aujourd’hui à nous retrouver autour de l’histoire de Joseph et ses frères - un épisode de l’Ancien testament.

3 ateliers sont proposés pour entrer dans les thèmes abordés dans cette histoire racontée dans la Génèse (37-50) :

  • la famille

  • les relations humaines

  • le pardon

A l’issue de ceux-ci, les participants ont la chance de retrouver Monseigneur Vincent Dollmann venu tout exprès nous rencontrer pour nous parler du pardon.

En introduisant le sujet, Monseigneur rappelle que nous entrons ce week end dans le temps de l’Avent, dans celui de l’attente, de la venue, de l’espérance.

C’est en se plongeant dans la Bible (évangile de Matthieu, chapitre 18) que Monseigneur expose son propos sur le pardon.

  1. Verset 10 "Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits”.

    Voici un point de repère donné par Jésus. Chacun connaît “un plus petit” que lui (celui qui n’a pas les mêmes dons que moi comme musicien, sportif, élève… ; celui qui ne possède pas ce que j’ai comme une famille ou un bien matériel). Monseigneur demande à chacun de réfléchir sur le comportement qu’il adopte en face d’un plus petit. Et si nous confions celui que nous savons moins chanceux que nous dans la prière au Seigneur ? Pour cela, demandons au Seigneur de nous rendre plus attentif à autrui.
     

  2. Verset 15 "Si ton frère a commis un péché contre toi, va lui faire des reproches seul à seul. S’il t’écoute, tu as gagné ton frère".

    Lorsque nous sommes offensés, Monseigneur nous exhorte à ouvrir le dialogue avec l’ “agresseur”. La Parole est la vraie condition pour que s’amorce une démarche de pardon. Et pour cela, Jésus nous montre le chemin en nous proposant de choisir une “personne de confiance” pour y voir plus clair dans un désaccord avec autrui.

    Dans le cas où celui qui est agressé ne veut pas pardonner, Jésus nous donne encore une autre clé. Il nous dit “Laisse moi faire, c’est moi qui vais travailler son coeur”.
     

  3. La parabole du serviteur impitoyable, à partir du verset 23.

    Par cette parabole, Jésus veut nous faire comprendre que ce que l’on apprend de Lui, nous devons en vivre. Ainsi, c’est grâce au sacrement du pardon que chacun peut y puiser la force et l’amour, fabuleux cadeau du Père pour nous relever.

C’est ainsi que nous serons des faiseurs de pardon et des artisans de paix, avec beaucoup d’amour, de patience, de prière et par la grâce du Seigneur. Aussi dure que soit l’offense, Monseigneur nous signifie que Dieu n’est pas dans la rancoeur et la violence mais bien dans le Pardon.

A l’issue de cette rencontre, nous partageons tous le goûter avant de nous rendre au spectacle de Joseph et ses frères.

Cette après midi nous a offert un temps de pause tous ensemble, jeunes, parents, animateurs. Nul doute que les partages et l'enseignement de Monseigneur travailleront encore nos esprits et nos coeurs.

Merci Monseigneur de vous être rendu disponible pour les jeunes et leurs parents !

Article publié par Anne- Fleur • Publié Dimanche 02 décembre 2018 • 109 visites

keyboard_arrow_up