Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Du Souffle pour Vivre

Les jeunes du doyenné de l'Avesnois ont vécu un temps fort de 2 jours à l'abbaye trappiste de Scourmont (Chimay), dans le cadre de leur préparation à la Confirmation.

Du Samedi 06 (13h00) au Dimanche 07 février (15h00)

« DU SOUFFLE POUR VIVRE »

« Seigneur, reçois ma vie comme une maison à bâtir »

Nos jeunes confirmands de l’Avesnois se sont retrouvés samedi 6 et dimanche 7 février pour vivre leur second temps fort à l’abbaye de Scourmont (Chimay) chez les Trappistes.

La Conversion de Saul (qui deviendra Paul) a été notre fil rouge.l'abbaye l'abbaye  

 

            « Dans ta vie qu’est ce qui te donne du Souffle, te fais perdre Souffle, te donne un second Souffle, te permet d’en communiquer aux autres ? » En différentes équipes nous avons réfléchi à ces questions. Les mots Courage, Espoir, Découragement, Rencontre, Partage, Communication, Équipe, nous ont permis un échange profond.

 

            Puis, nous avons découvert Saint Paul, sa Conversion et son Cheminement. Nous lui avons appliqué notre questionnement.

            A la veillée, dans la chapelle, tout simplement nous avons relu le texte des Actes des Apôtres et pointé l’appel du Seigneur à Paul, de se relever. Paul se relève, rempli de l’Esprit Saint. Et de nouveau, nous avons regardé notre vie avec ses faiblesses : « Jésus le Christ ne laisse pas mes ténèbres me parler, Jésus le Christ, lumière intérieure donne-moi d’accueillir ton  Amour ! ». Nous avons demandé Pardon et dit : « S’il te plait, relève-nous ! » et aussi : « Merci Seigneur pour toutes les personnes qui nous aident à retrouver du Souffle. »  

           A la fin de ces 2 jours, chacun a reçu un signet où nous avons écrit : « Saul se releva et ouvrit les yeux » Ac 9,8.

 

Les jeunes, (la majorité est en 2nde) ont découvert le Silence (dans les différents lieux, au cours des repas), les offices de l’abbaye, (Vêpres et Messe), la Vie de prière et de travail en Communauté, des moines, tout un monde inconnu d’eux.

Ne croyez pas que tout le week-end fut silencieux ; nous avons aussi partagé des moments de jeu avec des rires bien sonores.

 

 Le groupe des Avesnois Le groupe des Avesnois             

 

 Les jeunes nous ont fait Confiance et ont accepté de Vivre cette démarche. Merci pour leur gentillesse, leur franchise, leurs rires et leur sérieux.

Article publié par marie-claude DELVAUX • Publié Samedi 20 février 2010 • 5024 visites

Haut de page